Principe de mutualisation sans profit...

L'association GALERE, qui gère Radio Galère est en passe de procéder à ses propres frais, à la mise en place des matériels (ordinateur, émetteurs, antennes) visant à permettre au Mux5 (9 radios) d'émettre sous la norme DAB+, avec un possible développement si nécessaire …  La même offre est faite au mux 6...
Une première expérimentation a eu lieu le 17 Octobre intra muros et pourra être bientôt réalisée en site élévé pour prouver la viabilité des systèmes, avec l'amplification et l'antenne...
Pour les experts, le matériel est un URSP1 + Basic TX , avec adjoint un PC rackable COREI7 adapté Les antennes seront fabriquées (mais de façon strictement professionnelles avec un cahier des charges) par un partenaire local. Les liaisons seront assurées par Wifi. La prévision de couverture de l'allotissement est de 75 %... Et un autre émetteur en RNT de complément est envisagé à terme (5 ans) pour une couverture à 98 %. GALERE confiera la gestion, la maintenance du site et du matériel, la mise en place des données associées à la SDN, (au capital duquel elle entrera à hauteur de son investissement). L'expérimentation serait gratuite. A partir de là et après confirmation des autorisations, les autres radios seront appelées, si elles le souhaitent à entrer au capital de SDN par tranche de 100 Euros. Chaque année lors de son AG, la SDN choisira et en fonction des résultats la part qu'elle souhaite réinvestir et ce qu'elle reverse à ses actionnaires... Donc les prévisions de coût de maintenance et des données associées que vous trouverez en page suivante pour chaque radio peuvent être pondérées selon les résultats annuels. Une base à 356 Euros TTC par mois... Au delà, nous ne pouvons non plus garantir que la Mairie de Septêmes-Les-Vallons va s'en tenir (mais ça va faire partie d'une négociation collective) aux 1 000 Euros TTC de loyer annuel qu'elle compte demander à chaque radio présente sur le site. Ni si cela va se faire via la SDN, ou GALERE... pour répartition. Voilà, et maintenant, nous avons besoin, avant d'aller plus loin (il y aurait déjà des pertes, compte tenu de l'avancée du projet...) de l'engagement de principe de nos partenaires.